La complexité technique actuelle dans les bâtiments

Le mode de bâtir contemporain se signale par des quantités impressionnantes de câblages dispersés dans les structures et volumes utilisés quotidiennement. Cependant les normes en vigueur à fortiori ne suffisent plus à garantir pour l’humain une protection quotidienne et suffisante aux champs électromagnétiques.

Sont mis en cause d’une part les champs électromagnétiques émis par les réseaux de courant basse-fréquence à ceux rayonnés par les installations utilisant  les hautes-fréquences avec ou sans fils, et d’autre part, les matériaux excessivement réflecteurs – béton, structure métallique, vitrage, matière synthétique, omniprésent dans les constructions – qui amplifient les rayonnements et surtout, leurs effets défavorables pour les usagers.

Les législations actuelles ORNI – NIBT – SIA n’ont pas suivi l’évolution rapide des technologies et les saturations électrotechniques que ces dernières engendrent. Ce qu’il faut savoir sur les valeurs légales : Les normes ne protègent pas les usagers.

« Les valeurs limites ne sont pas à déterminer de manière médicale, mais selon l’acceptation économique et la faisabilité technique »  Texte publié par le Tribunal fédéral, CH – Berne

Retour à la page gérer l’électrosmog