L’accompagnement d’EcoDomus comme spécialiste dans le projet s’insère dans les phases SIA habituelles aux architectes :

-  dès l’étude préliminaire ou au démarrage de l’avant-projet
-  dans la phase du projet – avec ou sans certification Minergie – CECB – standard SNBS
-  durant la phase de l’exécution sur le chantier

♦  Sur tout nouveau projet architectural – Habitation – Ecoquartier, immeuble et bure
♦  Dans la transformation de bâtiment et la rénovation
♦  Lors de correctifs écobiologiques, d’équilibrage biotique et d’assainissement

Les mises en œuvre de matériaux sains et écologiques « écosourcés »

Comment créer et garantir un bâtiment bénéfique et sain, exempt de substances chimiques toxiques, sans se perdre dans les complexités des recommandations, normes ou labels et risquer d’engendrer le « syndrome du bâtiment moderne ou malsain » (SBM),  vecteur de troubles de santé et d’atteinte aux ressources naturelles.

Trouver son chemin dans la multitude des produits de construction

La construction utilise une multitude de produits faisant partie des 120′000 substances chimiques commercialisées en Europe. Parmi ceux-ci figurent de nombreuses substances toxiques et cancérigènes : des composés organiques volatils (COV) dont les solvants et les bisphénols font parties, le formaldéhyde et des biocides – que l’on rencontre dans les enduits et peintures, les panneaux à base de plâtre artificiels ou de particules, dans les structures en bois, dans les colles et les revêtements des sols, murs et plafonds – et bien d’autres dont une partie sont aujourd’hui interdits, mais restent présents dans l’immobilier antérieur aux années 1990, tels l’amiante, les pentachlorophénols et les peintures au plomb.

Pour bâtir de façon saine et écologique, la bonne volonté et les habitudes professionnelles ne suffisent plus. Il s’agit aujourd’hui de tâches de spécialiste rompu aux relations avec les fournisseurs et les entreprises du bâtiment, connaissant les matériaux naturels ainsi que les techniques usuelles disponibles sur le marché et sachant composer et choisir ces produits en fonction d’une vision globale :

♦  La non-toxicité particulaire et gazeuse est reliée à la chimie de l’air intérieur respiré, à la santé de l’usager et sa satisfaction

♦  La vitalité biotique du matériau et les substances naturelles qui le compose créent la vitalité de l’espace,  la circulation de l’énergie Chi et sont redevable de la sensation de bien-être ressentie

♦  La perméabilité des matières naturelles crée l’état de perspiration et permet à l’édifice de respirer comme une troisième peau

♦  Le matériau provenant de ressource renouvelable et de proximité génère peu d’énergie grise, de faibles émissions de gaz à effets de serre et peut stocker du carbone

♦  L’utilisation de produits sains et écologiques procure pour les architectes et les applicateurs plus de plaisir et de fierté à la mise en œuvre. Ils favorisent en outre l’économie de proximité, éthique et solidaire

Dans les constructions écologiques et saines, les écomatériaux peuvent représenter entre 65 et 90 % de l’ensemble bâti, contre seulement environ 15 à 25% dans la construction courante.

Intégrer les matériaux écosourcés dans le concept architectural et CVS global, avec ou sans Minergie

Durant le projet, le choix des matériaux est relié au concept architectural et à l’obtention ou non des certifications Minergie – CECB – SNBS. Notre bureau participe à ce stade soit en accompagnement avec l’ingénieur CVS ou en pilotage directement associé avec l’un de nos partenaires.

Dans cette optique, l’architecte peut opter pour un projet écologique classique ou se diriger vers une architecture qui intègre l’approche bioclimatique, impliquant un partenariat plus étroit avec notre bureau